Les sociétés savantes et les académies d’histoire en France : 1800-2005 | Ressources numériques en histoire de l'éducation

Les sociétés savantes et les académies d’histoire en France : 1800-2005

Accéder à la base

La notion même d’académie a été au centre de nombreuses discussions parmi les membres du programme européen NHIST. Une définition très stricte a finalement été retenue dans le cadre des bases nationales réalisées pour l’Atlas publié chez Palgrave, qui exclut les sociétés savantes pour se concentrer sur les académies nationales. Les sociétés savantes ont donc été inclues dans les bases des associations, cette approche ayant le mérite de ne pas distinguer a priori entre les amateurs et les professionnels et de montrer ainsi l’émergence des associations appartenant à cette seconde catégorie. Cette acception large de la notion de sociétés savantes est également celle choisie par Jean Jacquart (in Bédarida François, L’Histoire et le métier d’historiens en France 1945-1995, 1995).
Cependant, le cas particulier de la France m’amène à proposer ici une version qui conserve la cohérence du monde des sociétés savantes, en les distinguant des associations de nature spécialisée ou professionnelle. Ce choix comporte évidemment des limites et pourrait parfois être discuté au cas par cas mais il permet de mettre en valeur les associations « professionnelles » au travers d’une base spécifique et d’observer plus finement leur chronologie. Il constitue pour le moment une première étape de la réflexion.

Les sociétés savantes étant très nombreuses, en particulier au niveau local (échelle d’une ville, voire d’un quartier), il était impossible d’en envisager un recensement complet. La base de données sur les académies s’est donc concentrée sur les niveaux national, départemental et régional. Les sociétés savantes dédiées à l’histoire ont par ailleurs été privilégiées et les sociétés généralistes exclues quand l’histoire ne semblait pas occuper une place majoritaire dans leur activité.

Les sources permettant leur repérage existent et sont aisément consultables. Depuis la création du CTH (Comité des travaux historiques) en 1834, des publications régulières en font la liste et recensent leurs publications (cf. infra). On en trouve également de nombreuses traces aux Archives nationales dans la série F17. Enfin, le CTHS actuel dispose d’un annuaire accessible en ligne tandis que Gallica a procédé à la numérisation de certaines des sources mentionnées plus bas.

Bibliographie :
Chaline Jean-Pierre, Sociabilité et érudition. Les sociétés savantes en France, XIXe-XXe siècles, éditions du CTHS, 1998.

Sources classées par date :
1846 : Annuaire des sociétés savantes de la France et de l'étranger, publié sous les auspices du Ministère de l'Instruction publique.

1863-1866 : Annuaire des sociétés savantes de la France et de l’étranger, Paris.

1862 : Comité des Travaux Historiques, Liste des sociétés savantes de province, Paris.

1887 : Lefèvre-Pontalis Eugène, Bibliographie des sociétés savantes de la France.

1888-1918: De Lasteyrie, Bibliographie générale des travaux historiques et archéologiques publiés par les Sociétés savantes de la France, 6 volumes.

1897 : Mareuse Edgar, Annuaire des sociétés savantes, littéraires et artistiques de Paris.

1903 : Delaunay Henri, Annuaire international des sociétés savantes.

1921 : Tassy Edme et Léris Pierre, Les ressources du travail intellectuel en France.

1935 : R. de Montessus de Ballore (dir.), Index generalis . 15e édition française. Annuaire général des universités et des grandes écoles, académies, archives, bibliothèques, instituts scientifiques, jardins botaniques et zoologiques, musées, observatoires, sociétés savantes.

1938 : Caron Pierre et Jaryc Marc, Répertoire des sociétés françaises de sciences philosophiques, historiques, philologiques et juridiques.

1944-1961 : Gandilhon R. et Samarin Ch., Bibliographie générale des travaux des Sociétés savantes, période 1910-1940, Paris.

1954-1955 : Index generalis. Annuaire général des universités et des grandes écoles, académies, archives, bibliothèques.

1958 : Liste des sociétés savantes de province.

1996 : Sociétés savantes. Annuaire du CTHS, 1996.


Pour citer cette ressource : Emmanuelle Picard (dir.), «Les historiens français : la construction d’une discipline académique (1800-2005)», mars 2009 [en ligne] http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=nhist-academies (consulté le 24 Septembre 2017)
Auteurs : Anne-Françoise Pasquier-Loué, Emmanuelle Picard
Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR