Les associations spécialisées ou professionnelles d’histoire : 1800-2005 | Ressources numériques en histoire de l'éducation

Les associations spécialisées ou professionnelles d’histoire : 1800-2005

Accéder à la base

Les associations ont été ici distinguées des sociétés savantes rattachées pour leur part à l’activité académique, qu’incarnent les académies nationales et le Comité des travaux historiques et scientifiques. Elles sont présentées dans la base dénommée Académies.

Les associations retenues ici peuvent se caractériser par deux traits essentiels et non cumulatifs :

  • Soit elles sont formées pour l’étude d’un objet spécifique, de dimension généralement nationale (et jamais locale) et rassemblent des amateurs et des professionnels. Selon les cas, il peut s’agir d’une création émanant de la puissance publique (c’est généralement le cas des comités d’histoire des ministères), d’une association loi de 1901 hébergée par la puissance publique ou l’institution privée en question, ou enfin d’une création de l’organisme privé concerné (situation la plus rare).
  • Soit elles émanent de la communauté des historiens, au sein de laquelle les professionnels se réunissent autour de grandes périodes chronologiques (Antiquité, Moyen-Age, Temps moderne, Epoque contemporaine) ou de thématiques (histoire rurale, culturelle, économique…). Il faut souligner, qu’à l’inverse de la plupart des pays occidentaux, la France ne dispose pas d’une association d’envergure nationale à laquelle l’ensemble de la profession participerait. Dans le premier cas, ces associations ne regroupent que des professionnels ; dans le second, elles intègrent des amateurs.

Sources :

  • Guide des comités d’histoire et des Services historiques, Club des comités d’histoire, Paris, 2002
  • Caron Pierre et Jaryc Marc, Répertoire des sociétés françaises de sciences philosophiques, historiques, philologiques et juridiques, 1938.
  • Comité français des sciences historiques, La recherche historique en France de 1940 à 1965, CNRS, 1965.
  • Comité français des sciences historiques, La recherche historique en France depuis 1965, CNRS, 1980.
  • Internet



Pour citer cette ressource : Emmanuelle Picard (dir.), «Les historiens français : la construction d’une discipline académique (1800-2005)», mars 2009 [en ligne] http://rhe.ish-lyon.cnrs.fr/?q=nhist-associations (consulté le 24 Septembre 2017)
Auteurs : Anne-Françoise Pasquier-Loué, Emmanuelle Picard
Droits d'auteur : Creative Commons by-nc-sa 3.0 FR